Il est fort probable qu’il ait été reconstruit en 814 après JC, à l’époque abbasside, sur les ruines séleucides. Le fossé creusé dans la roche au sud a été construit en III après JC. Il ressort des tombes rupestres taillées qu’elles ont été construites sur les tombes rupestres du XIXe siècle. La distance entre deux colonnes à calottes corinthiennes appelées « catapultes » sur le château est de 14 m. Il a une hauteur de 17,25 mètres et une circonférence de 4,60 mètres. Dans l’inscription syriaque de type Estrangela, à 3 mètres au-dessus de la colonne orientale faisant face à la ville : « Je suis AFTUHA, fils du commandant militaire BARŞAMAŞ (fils du Soleil). Je l’ai fait pour » est écrit. Sur le château; Il existe de nombreux vestiges de bâtiments des périodes séleucide, byzantine et islamique. Il y a un total de cinq inscriptions sur les murs des façades nord, sud et est du château, qui ont subi diverses réparations au cours des périodes seldjoukide, ayyoubide, mamelouke, akkoyunlu et ottomane.