Pont Millet

Dans l’inscription sur la porte d’entrée voûtée avec un fronton triangulaire sur le côté sud du pont, qui porte le nom du ruisseau Karakoyun, car il cède la place à l’hôpital Millet (aujourd’hui Centre de santé bucco-dentaire): « Pont Ali Saip, année 1341 (1922 grégorien) » est écrit. Cette inscription n’est pas la date de construction du pont, mais le pont est plus ancien. Le nom du Commandant de Gendarmerie de l’époque, le Capitaine Ali Saip Bey, était écrit sur l’inscription afin de garder le souvenir du dernier accord passé avec les Français dans la Guerre d’Indépendance d’Urfa sur ce pont. Le pont, qui s’étend dans le sens nord-sud, a été construit en pierres de taille et comporte 7 chambres reposant sur 6 hauts piliers. Les yeux sur les deux versants du ruisseau sont remplis de terre aujourd’hui. Il ressort des canaux d’eau couverts de balustrades sur les côtés gauche et droit en haut que ce pont était également utilisé comme aqueduc, comme le pont Hızmalı. Le pont Millet a été restauré en 2001 par le bureau du gouverneur de Şanlıurfa, et ses balustrades et sols en pierre ont été renouvelés.